Julien en dates 

1787
Fondation de l'estaminet du Cheval blanc (16, rue du Faubourg Saint-Denis) par Jean- François Gauthier, futur sans-culotte.
Années 1830
Les artistes romantiques et de l'Ecole de Barbizon : Théodore Rousseau, Paul Huet, Narcisse Diaz de la Peña, Jules Dupré et Barye fréquentent l'établissement, à la table du peintre Alexandre-Gabriel Decamps. Souvent, ils sont accompagnés d'Alexandre Dumas.
1804 - 1845
Paul Fournier prend la direction du Cheval blanc qui va devenir l'un des premiers cafésconcerts de la capitale.
1857
La comédienne Agar y chante ses romances.
1874
Ouverture du café-concert de la Scala (13, boulevard de Strasbourg) à l'emplacement de la partie est du Cheval blanc. Paul Fournier continue de faire fonctionner son restaurant dans la partie ouest (16, rue du Faubourg Saint-Denis).
Fin XIXe
Début de l'Art nouveau..
1893
Naissance de Julien Barbarin qui léguera plus tard son prénom au restaurant.
1900
Exposition universelle à Paris, l'Art Nouveau s'y impose. Hector Guimard va bientôt décorer de ses volutes florales les entrées du Metropolitain parisien.
1901-1902
Construction de l'immeuble actuel par l'architecte Edouard Fournier, le fils de Paul Fournier. Le restaurant est richement décoré par Louis Trézel, Armand Ségaud et Hippolyte Boulenger dans le style Art Nouveau..
1903
Ouverture du restaurant Gandon-Fournier, Gandon étant le gérant.
1924
Julien Barbarin hérite de l'établissement. Il fait aménager les grandes verrières par la miroiterie Georges Guenne. C'est Charles Buffet qui en exécute les dessins.
1938
Le restaurant prend le nom de Chez Julien.
1975
Achat de Chez Julien par Jean-Paul Bucher.
1989
Inscription au titre des monuments historiques.
1997
Classement au titre des monuments historiques.
2003
Centenaire de Julien.
2007
Une scène du film La Môme avec Marion Cotillard est tournée Chez Julien.