Brasserie Art nouveau 

 

Julien, une brasserie Art nouveau, joyau de son époque.

1901. A Paris le métro fête sa première année et les entrées des stations imaginées par Hector Guimard fleurissent sur les trottoirs. L’Art nouveau vit ses heures de gloire, et chaque restaurateur veut ouvrir sa brasserie Art nouveau, tout comme chaque Parisien veut réserver la meilleure table dans le dernier bistro Art nouveau à la mode. C’est dans ce contexte qu’Edouard Fournier, propriétaire au 16 de la rue du Faubourg Saint-Denis veut ouvrir un « bouillon », c’est à dire un restaurant Art nouveau (bien évidemment) où l’on déguste des bouillons de viandes et de légumes. Dans les années 1920, son neveu, Julien Barbarin, héritera de l’affaire et laissera son prénom en signature d’enseigne de cette belle brasserie Art nouveau. Heureusement, il ne cédera pas au courant de la brasserie Art déco qui s’impose alors dans la capitale et conservera le décor commandité par son oncle 20 ans plus tôt.

Un style tout en arabesque qui signe la décoration de ce bistro Art nouveau

Comme toute brasserie Art nouveau qui se respecte, le nouveau bistro Art nouveau de Fournier, sublime la nature et fait la part belle aux arabesques. Les ornements du bar en acajou du magnifique restaurant Art nouveau témoignent de ce style plein de poésie. Le bar est en effet inspiré du travail de Louis Majorelle, célèbre ébéniste de la non moins renommée Ecole de Nancy, elle-même précurseur du mouvement de l’Art nouveau. Partout dans l’impressionnante salle de la brasserie Art nouveau, les moulures typiques de ce style, déploient des formes à mi-chemin entre le végétal et l’architectural. Comme dans la nature, ici le vide n’a pas sa place et le moindre espace est précieusement embelli.

Fleurs, paons et nymphes décorent ce mythique restaurant Art nouveau

Alors qu’à l’entrée de cette brasserie Art nouveau hors du temps, Bacchus nous rappelle les délices de l’ivresse, au fond de la salle du restaurant Art nouveau, deux paons en pâte de verre, signés Armand Ségaud, rivalisent de majesté. Chaque recoin du bistro Art nouveau Julien est orné de fleurs ou de plumes de paon. Les convives de la brasserie Art nouveau dégustent leurs plats sous le regard hypnotisant de quatre nymphes superbes, comme autant d’allégories des saisons. On peut se réjouir que la rigueur des lignes qui apparaissent dans les années 1920 avec la tendance de la brasserie Art déco n’ait pas supplanté le décor magique du restaurant Art nouveau Julien.

Un héritier qui ne cède pas à la mode de la brasserie Art déco

Lorsque dans les années 1920, le neveu d’Edouard Fournier hérite de la brasserie Art nouveau, il respecte l’âme de ce lieu enchanteur et ne prend pas le parti de vouloir absolument rester à la mode en transformant le restaurant Art nouveau de son oncle en nouvelle brasserie Art déco. Grand bien lui en a pris puisqu’au fil du temps, le charme de ce merveilleux bistro Art nouveau n’a cessé d’opérer. Piaf en son temps venait y souper avec ses amis, depuis Jean-Paul Gaultier, Fabrice Lucchini, Lorant Deutsch ou Angelina Jolie sont passés déguster les délicieux plats de la brasserie Art nouveau, tout en admirant son incroyable décor.

bottom-content_reservation-cta.png

ENVIE DE S’ATTABLER DANS UNE BRASSERIE HISTORIQUE DE PARIS ?

Reserver